Se connecter



S'inscrire
Mot de passe oublié

Top 10
Artistes Ecoutes
Abdellah Daoudi 190025
El Mahfoudi 178359
Abdelaziz Stati 174271
Med Rwicha 145741
Lemchaheb 138486
Daoudia 137043
Nass El Ghiwane. part1 136071
Cheb Bou3lam 134225
Med Rouicha 125483
Izenzaren 125002
Musique et Films

marocmusic.net

Publicité
En ligne
4 Visiteurs, 0 Membre, 0 Modérateur, 0 Administrateur.
Total : 4
Visiteurs: 3572775
Aujourd'hui: 72

 

Abidat Er-rma: L'origine historique.

A3bidat Rma (serveurs des chasseurs) chantent un art musical populaire issu des régions khouribga-oued zem du maroc biens connues par leur résistance au colonialisme.
Formés d'un groupe composé d'hommes orchestré par un chef appelé Mqaddem vétu d'une djellaba qui le distingue des autres, ils inspirent leurs chants du quotidien rural vécu et le présentent sous une forme satirique.

le Mqaddem a comme instrument un ciseau écimé (mqass qui servait à couper la laine des mouttons) ,ou tara (bendir: instrument musical rond) .

L'art des abidat rma est donc inspiré du rituel de la chasse. L'entrée de la saison de la chasse est fêtée par des chants autant que par la danse.
Au moment où le gibier est aux abois, des crieurs (hyaha) élèvent le ton des youyous pour pousser la proie, effrayée, à cesser toute résistance.
Dans cette scènes de cris, les chasseurs se livrent à une gestuelle comme pour pousser le gibier dans ses derniers retranchements. Le coeur mélodique de tout chant est inspiré de ces cris.

Aujourd’hui, cet art trouve sa continuité chez des jeunes qui ont pris la relève et devint ainsi sollicité par autant de personnes de classe différentes. Les Abidat R’ma sont fort sollicités pour les fêtes familiales (mariages , circoncision, etc) et des soirées télévisées. Le secret de cette forte demande trouve son explication non seulement dans les chants ou musiques des Abidat R’ma , mais aussi dans la capacité de théâtraliser et surtout satiriser leurs chants.

partagerPartager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur MySpacePartager sur Delicious
Le: 08/12/12 par: mixana
La phase de Transe dans la LILA Cheb Bilal: les traces !